26/10/2017

Les boues de station d’épuration transformées en éco-combustibles

Les boues de station d’épuration transformées en éco-combustibles

 

Cleef System, soutenu par IFP Energies nouvelles, vient d’inaugurer un système de valorisation des boues de stations d’épuration. La technologie est révolutionnaire puisqu’elle permet de transformer les boues en éco-combustibles.


ILD
ILD
Habituellement en station d’épuration on traite, on nettoie et on limite les dégâts pour des questions d’hygiène. Grâce à une nouvelle technologie il est désormais possible de faire beaucoup mieux en transformant les boues en éco-combustibles. Un procédé révolutionnaire mis en avant par IFP Energies nouvelles dans un communiqué : « Cleef system vient d'inaugurer son premier démonstrateur industriel sur la plateforme chimique de Roussillon (38). Fruit de quatre ans de développements menés avec le soutien technologique d'IFP Energies nouvelles (IFPEN), ce démonstrateur, d'une capacité de 200 kg/h, permet de transformer une partie des boues de la station d'épuration de la plateforme en éco-combustibles. Ceux-ci alimentent une centrale biomasse qui fournit de la vapeur haute pression aux industriels implantés sur le site. » 
  
« C'est une première mondiale. Notre technologie permet enfin d'offrir une alternative vertueuse et durable à la valorisation des boues de station d'épuration (STEP). En réduisant l'empreinte carbone dans une logique d'économie circulaire, elle répond également à un enjeu climatique » explique le président de a société d’Avignon Cleef System, cité dans le communiqué. 

L’idée est astucieuse puisqu’elle consiste à adapter le traitement des boues et ainsi la rendre plus exploitable. « La boue humide produite sur le site (composée de 60 % à 80 % d'eau) est plongée dans un bain d'huile chauffé à 140°C qui provoque une évaporation rapide et efficace de l'eau. L'énergie de la vapeur produite est récupérée par compression pour servir au chauffage de l'huile. Cette solution garantit une consommation énergétique divisée par quatre par rapport aux procédés traditionnels de séchage. Imprégné des déchets graisseux, l'éco-combustible produit ne contient plus que 5 à 10 % d'eau et possède un pouvoir calorifique proche du charbon. Il est stable, hygiénisé et ne dégage ni poussière ni odeur » raconte IFP Energies Nouvelles. 

A terme, le procédé permet de diminuer considérablement les besoins énergétiques du traitement des boues. « Dans les sites qui utilisent de la chaleur, l'éco-combustible est consommé in situ, via une chaudière, établissant une boucle courte d'économie circulaire » conclue le communiqué.


En savoir plus sur http://www.rse-magazine.com/Les-boues-de-station-d-epuration-transformees-en-eco-combustibles_a2426.html#1s4QqwWGxey1SyKK.99