En Afrique du Sud, Engie met en service sa première centrale solaire thermodynamique

2019-02-06T18:01:39+01:00

Engie a annoncé avoir mis en exploitation commerciale le parc solaire de 100 MW de Kathu, en Afrique du Sud. Cette installation solaire thermodynamique à concentration (CSP) est dotée de la technologie cylindro-parabolique et équipée d’un système de stockage à sel fondu qui lui donne une autonomie de 4,5 de production en l’absence de rayonnement solaire.

Couvrant une superficie d’environ 4,5 km2, cette installation est composée de 384 000 miroirs. La centrale de Kathu alimentera, dans le cadre d’un contrat de vingt ans, 179 000 foyers de la communauté locale de la municipalité du district John Taolo, du Cap-Nord et de l’Afrique du Sud dans son ensemble, précise Engie dans un communiqué.

Les économies de CO2 sont estimées à six millions de tonnes sur la durée de vingt ans.

« Kathu, avec son système de stockage de sels fondus, offre une solution propre pour l’intermittence des énergies renouvelables », a commenté Isabelle Kocher, dg d’Engie dans le communiqué déjà cité. « Nous sommes fiers de contribuer aux objectifs du pays en matière d’énergies renouvelables, et avons hâte de poursuivre les projets initiés avec les communautés locales, pour faire de Kathu un moteur de développement dans la région. »

Cette installation est opérée par le consortium KSP, dirigé par Engie (48,5 %) et qui comprend notamment des investisseurs sud-africains, la banque de développement néerlandaise et l’Agence allemande d’investissement et de développement (DEG).

Le contractant principal (EPC) est Liciastar, un consortium composé des sociétés espagnoles Sener et Acciona.