Lundi 25 mars, 18 personnes ont participé à la visite de l’observatoire de Lyon à St Genis Laval.
Lucie Trocherie du département Diffusion des Savoirs nous a présenté l’historique du site dans la bibliothèque rénovée en salle de réunion. Suite à un décret du président MacMahon en 1878, l’observatoire a été construit et équipé dans les années 1878-1890. Les lyonnais souhaitaient qu’il soit implanté à Ste Foy pour mieux prévoir la météorologie lyonnaise. Néanmoins, le site de St Genis Laval a été retenu pour la meilleure qualité de son ciel. Les missions initiales étaient l’astronomie, la météorologie et la mesure du temps. Pour cette dernière, l’observatoire était équipé de lunettes méridiennes dont une petite est encore visible dans la bibliothèque, la grande étant au musée des confluences. Le bulletin astronomique qui était régulièrement édité traitait plus de la météo que de l’astronomie : il n’hésitait pas à faire des prévisions à échéance d’un mois ! L’astronomie était centrée sur la cartographie du ciel et l’observation des étoiles variables. Une lunette coudée a été construite permettant aux astronomes de faire des observations en position fixe depuis l’intérieur d’un joli bâtiment. Cependant, ces lunettes posant certaines difficultés optiques, seules 7 de ce type ont été construites dans le monde. Celle de St Genis est la seule à avoir été conservée dans son état d’origine : elle a fait l’objet d’un classement et une rénovation est en cours. Les télescopes (instruments dans lesquels la lumière est concentrée par un miroir et non pas par une lentille) ont rapidement supplanté les lunettes au milieu du XX° siècle. A Lyon un télescope de 1 m de diamètre a été implanté dans une des coupoles jumelles dans les années 1970. Il est actuellement utilisé pour la formation des astronomes ainsi que pour les soirées d’observation grand public. L’observatoire est maintenant orienté vers l’analyse des résultats obtenus dans les grands observatoires internationaux comme le VLT au Chili ou le CFHT à Hawai. Lyon a aussi acquis une réputation internationale pour la construction d’équipements : un hall dédié a servi à l’assemblage du spectrographe MUSE qui a été implanté sur le VLT au Chili. L’observatoire est impliqué sur d’autres équipements qui seront implantés sur le futur télescope européen géant de 39 m de diamètre (E-ELT) en cours de construction au Chili.
Certains participants ont été vivement intéressés d’apprendre que l’observatoire programme des soirées publiques d’observation un vendredi par mois. Les inscriptions se prennent sur le site :

https://observatoire.univ-lyon1.fr/science-pour-tous/visites-et-soirees-de-l-observatoire/visites-et-soirees-de-l-observatoire-tout-public-743240.kjsp

allez dans la partie droite Réservations et cliquez sur Inscriptions par ici. La prochaine soirée est programmée pour le 12 avril.

 

Grand merci à Gil pour l'organisation de cette visite, pour le compterendu et les photos.

 

image001.png

IMG_0268-2

IMG_0269-2

IMG_0271-2

IMG_0272-2

IMG_0275-2

IMG_0276-2

IMG_0277-2

IMG_0279-2

IMG_0280-2

IMG_0281-2

IMG_0282-2

IMG_0283-2

IMG_0285-2

IMG_0287-2

IMG_0288-2

IMG_0290-2

IMG_0292-2

IMG_0293-2

IMG_0294-2

IMG_0297-2

IMG_0298-2

IMG_0299-2

IMG_0300-2

IMG_0303-2

IMG_0304-2

IMG_0306-2

IMG_0307-2