Norvège : Statoil donne son feu vert au développement de Johan Castberg

Le groupe pétrolier norvégien Statoil et ses partenaires, Eni et Petoro, ont donné leur feu vert au développement du gisement Johan Castberg dans l’Arctique. Le coût de ce projet, estimé désormais 5 milliards d’euros, a été divisé par deux par rapport aux prévisions initiales.

Situé à à environ 240 km de la ville norvégienne de Hammerfest, le gisement de Johan Castberg doit entrer en exploitation fin 2022.

Grâce à une redéfinition du concept et à la baisse généralisée des coûts dans le secteur parapétrolier, la facture initiale – plus de 100 milliards de couronnes (12 mds de dollars) avec un seuil de rentabilité de 80 dollars le baril – a été ramenée à 49 milliards de couronnes avec un point d’équilibre à moins de 35 dollars le baril.

Les coûts d’opération du gisement sont estimés à 1,15 mds de couronnes par an, a précisé Statoil dans un communiqué publié le 5 décembre 2017. L’exploitation de Johan Castberg devrait représenter environ 1.700 emplois, dont 500 dans le nord de la Norvège.

Outre Statoil, qui en détient 50 %, le projet regroupe Eni (30%) et la société publique norvégienne Petoro (20 %).

Image : Statoil